ROGER DUBUIS: le recentrage payant sur l'Excalibur

Roger Dubuis est "très confiant" pour 2018 après avoir enregistré un "bonne" année 2017, a déclaré la directrice du marketing Dorothée Henrio, sans donner plus de détail, lors du Salon international de la haute horlogerie (SIHH). La marque genevoise continuera à mettre l'accent sur son développement aux Etats-Unis.

Lors de cette manifestation, qui se tient à Genève jusqu'à vendredi, la manufacture de haute horlogerie, filiale du groupe Richemont, a lancé deux nouveaux modèles de sa collection phare Excalibur, mis au point en partenariat avec les constructeurs automobiles Pirelli et Lamborghini.

"Nous avons une bonne réaction de nos clients par rapport à la continuation de la collaboration avec Pirelli et la nouvelle avec Lamborghini", a fait remarquer la directrice avant de préciser que l'horloger avait enregistré une "excellente réponse des ventes" sur les premiers modèles Excalibur sortis l'année dernière.

Après une nette croissance en 2016, la filiale de Richemont a encore enregistré une "bonne" année, grâce notamment à l'Asie, continent où la firme, fondée en 1995, avait débuté la mise en place de son réseau de distribution. La Chine constitue pour sa part un des gros "réacteurs" de la marque tandis qu'elle fait ses premiers pas au Japon.

L'augmentation des volumes de garde-temps vendus en 2017 a aussi soutenu les recettes, selon la directrice du marketing.

OUVERTURE DE NOUVELLES BOUTIQUES ET VENTE EN LIGNE

Le réseau de distribution de l'horloger, constitué de 25 boutiques et de 160 à 170 points de vente, ainsi que son positionnement, ont aussi tiré les résultats. Le prix moyen d'une montre variant entre 60'000 et 80'000 CHF, la marque s'est constituée une clientèle très fortunée.

La maison planifie d'augmenter le nombre de boutiques à environ 35, grâce à des ouverture dans les grandes villes internationales.

En 2018, Roger Dubuis compte poursuivre l'assainissement de ses points de vente gérés par des détaillants. "Il ne s'agit pas forcément d'en réduire le nombre mais nous voulons travailler avec les plus forts", a souligné Mme Henrio.

Le genevois joue également la carte des séries de montres limitées pour donner un sentiment d'exclusivité à sa clientèle, à qui elle permet aussi la participation à des manifestations spéciales notamment lors des championnats de courses automobiles mondiales.

Aux Etats-Unis, où deux boutiques ont été ouvertes récemment à New York et Los Angeles, les ventes ont crû en 2017. Il y a un grand potentiel de développement outre-Atlantique, grâce notamment au partenariat avec Lamborghini, et le pays est une des priorités de l'horloger en 2018, a relevé la responsable.

Les recettes générées en Europe ont continué de s'améliorer l'année dernière, soutenues par une clientèle essentiellement constituée de touristes.

A l'image des autres filiales de Richemont, Roger Dubuis travaille aussi sur le développement de la vente sur internet. Une collaboration avec le site de vente en ligne de produits de luxe Mr Porter est notamment en train d'être étudiée ainsi que la création d'un site propre à la marque à plus longue échéance.

Selon les estimations de la banque Vontobel, l'horloger genevois aurait enregistré environ 60 mio EUR de recettes sur l'exercice 2016/2017, clos en mars dernier.

AWP

WA & Al.