Philippe DUFOUR: «J'aurais aimé être paysan ou bûcheron.»

Philippe Dufour a reçu Migros Magazine dans son atelier du Solliat, Vallée de Joux. L'horloger, indépendant depuis 1989, livre sur le vif quelques réflexions sur son parcours, l'horlogerie, le monde.

 

Virtuose des finitions.
Gros plan signé Julian Peh WATCH AROUND N°3, 2007.

Une vie en trois montres:
Grande sonnerie, Duality, Simplicity.

 

Son plus grand succès: le Japon, où il est vénéré et recherché. 120 des 240 montres produites sous son nom y ont trouvé preneurs (il n'en a vendu que cinq). Son plus grand échec: ne jamais avoir trouvé d'apprenti. Son plus grand regret: «J’aurais bien aimé être paysan ou bûcheron. Mais comme nous n’avions pas de ferme et que je n’étais pas trop solide à l’époque, c’était râpé. Les choix étaient restreints à la Vallée, donc je suis allé à l’École technique où on m’a dit – parce que je n’étais pas fort en maths – que j’étais juste assez bon pour devenir horloger...»

Le praticien égratigne aussi. L'industrie horlogère, qui produisent trop et ne mettent pas assez d'émotion dans leurs produits. L'autorité des grands groupes. La mort de l'école à l'ancienne, où chaque élève réalisait sa propre montre, parfois déjà à complication. La pauvreté de la culture horlogère locale: «Faites un micro-­trottoir, demandez ce qu’est Vacheron Constantin et on vous répondra: C’est quoi pour un fromage?»

Florilège:

Le Suisse moyen n’a pas de culture horlogère. Il possède deux montres: une Tissot ou une Longines en or qu’il a reçue à sa confirmation et une Swatch qu’il s’est achetée.
— Philippe Dufour

Il faut savoir rester humble, je n’ai jamais rien inventé, je me suis inspiré de ce qui a été fait avant moi dans la région.
— Philippe Dufour

Les marques font appel à des George Clooney pour vendre leurs montres, alors qu’il y a plein de George Clooney dans nos usines. Il faut vraiment mettre l’horloger, la régleuse au centre.
— Philippe Dufour

6.1.18 | WA

|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

Interview complète, ICI

A propos de Philippe Dufour, extrait de nos archives: «L’ethnie des artisans indépendants», Watch Around N°23, mars 2017.

WA & Al.