BUCHERER reprend l'américain Tourneau

6a00d83452aeca69e20111683a8a22970c-800wi.jpg

Bucherer était numéro un en Europe. Tourneau était numéro un aux Etats-Unis. En reprenant Tourneau, Bucherer se positionne au sommet de la catégorie détaillants indépendants occidentaux.

Cela faisait des mois que la vente de Tourneau était dans l'air, le nom du repreneur est maintenant connu: le lucernois Bucherer.

L'histoire de Tourneau commence en 1900 à New York. L'entreprise est devenue leader aux Etats-Unis et compte aujourd'hui 28 enseignes dans 10 Etats. L'affaire compte encore une filiale e-commerce et une autre dédiée aux montres de seconde main certifiées.

De son côté, Bucherer compte 31 points de vente en Europe. Avec la reprise de Tourneau, le lucernois s'ouvre d'un coup à des millions de nouveaux clients potentiels. La transaction a été diligentée par un groupe d'investisseurs sous la direction de Green Equity Investors, filiale de Leonard Green & Partners, L.P.

Jörg G. Bucherer, propriétaire et président du conseil d'administration, précise dans le communiqué officiel: «Je me réjouis d'amener la marque Bucherer aux Etats-Unis. Cette étape renforce le rôle de leader de notre entreprise familiale et nous positionne parmi les plus importants opérateurs mondial du marché horloger.»

«L'acquisition de Tourneau est une occasion unique pour le groupe Bucherer de mettre un pied sur cet important marché et de s'y développer rapidement, ajoute Guido Zumbühl, CEO du groupe Bucherer. C'est aussi une occasion pour la marque Carl F. Bucherer de de s'ancrer aux Etats-Unis.»

Pour Ira Melnitsky, CEO de Tourneau, Bucherer est «le partenaire parfait», avec son histoire de 130 ans, sa tradition suisse et son expertise dans la montre et la joaillerie.

WA | PAS | SG | 31.1.18

WA & Al.