SWATCH GROUP: Credit Suisse place le titre à l'achat

Capture d’écran 2017-12-11 à 13.07.58.png
Capture d’écran 2017-12-11 à 13.07.21.png

La création de valeur à long terme reste incontestable. Sur les fluctuations plus immédiates, on note toujours la différence de traitement entre Swatch Group et Richemont, ce dernier profitant du support de la joaillerie, près de 40% de son chiffre d’affaires.

Les valeurs horlogères ont été recherchées sur le marché boursier ce lundi après la publication d’une révision positive de Credit Suisse. Le broker a replacé la valeur Swatch Group à l’achat, contre la vente précédemment et rehaussé son objectif de cours à 460 francs, contre 280. Signe supplémentaire de la reprise de la demande.

La note de recherche a aussi profité, quoi que dans une moindre mesure, à Richemont.

Pas de quoi toutefois faire quitter le palier sur lequel stagnent ces deux valeurs depuis plusieurs années maintenant. L’amélioration, mesurée de part et d’autre depuis un an, n’est pas négligeable: +20% pour Swatch Group, +29% pour Richemont. Mais encore insuffisant pour remettre les opérateurs sur une trajectoire de croissance.

En d’autres terme, la séance de rattrapage n’est pas encore achevée et le marché financier campe encore sur sa position d’attente, voyant encore dans l’horlogerie le scénario du «value trap», autrement dit, la reprise se dessine, mais il est trop tôt pour faire réagir massivement les titres en Bourse.

Les actionnaires qui ont joué contre le brokerage et accumulé des titres Swatch Group et Richemont entre juillet et août 2016 ont déjà vu leur portefeuille se revaloriser de 50%.

11.12.17 | WA | SG

WA & Al.