Reprise massive de la demande affirme Nick HAYEK

 

Nick Hayek confirme la reprise de la demande dans une interview accordée au dominical zurichois NZZ am Sonntag. Le dirigeant de Swatch Group évoque même une reprise plus forte que prévu. Sur le mois d'octobre, la croissance s'établit «clairement au-delà  des 10%», un niveau supérieur à ce que la direction avait déjà  annoncé cet automne dans une précédente interview (Schweiz am Wochenende du 24 septembre).

FullSizeRender.jpg

«Tous les segments, se développent de manière dynamique, y compris l'entrée de gamme.» Nick Hayek parle aussi de difficulté à  répondre à la demande, «malgré le fait que le groupe Swatch ne s'est séparé d'aucun collaborateur et que les investissements ont été maintenus, y compris dans les périodes les plus difficiles». A l'exemple d'Omega, qui ne parvient pas à  livrer quelque 70 000 montres encore sur son carnet de commande, «par manque de capacité». Rejoignant en cela les propos tenus par Raynald Aeschlimann lors de l'inauguration de la nouvelle halle de production de Bienne en octobre dernier. Une configuration qui se retrouve aussi chez Longines et Blancpain, précise Nick Hayek.

L'exercice 2018 est d'ores et déjà  attendu en forte croissance.

19.11.17 | WA

||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

L'interview complète (en allemand), ICI.

 
WA & Al.