A gauche, l’horloge astronomique de Prague avec ses deux cadrans truffés d’informations. A droite, une horloge vénitienne indiquant les heures solaires sur un cadran de 24 avec le soleil au centre. A remarquer les quatre traits des 4 en chiffres romains.

A gauche, l’horloge astronomique de Prague avec ses deux cadrans truffés d’informations. A droite, une horloge vénitienne indiquant les heures solaires sur un cadran de 24 avec le soleil au centre. A remarquer les quatre traits des 4 en chiffres romains.

Gil Baillod | N°17 | Printemps 2014

Tous les articles de Gil Baillod |

Lire le ciel avant de lire l'heure

«Le soleil se lève, le soleil se couche, et il se hâte de retourner à sa demeure d’où il se lève de nouveau. Rien de nouveau sous le soleil», conclut l’Ecclésiaste.

Si, si, il y a du nouveau: La Terre immobile de la Bible, au centre de la création, va être mise à tourner sur son axe et placée en orbite autour du soleil. A son tour, c’est lui qui devient le point fixe de l’univers et celui du cadran des horloges astronomiques du XVII e siècle.

| … |